Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Eimata Va'a

Eimata Va'a

Menu
Souvenirs de la transat

Souvenirs de la transat

Nous voici donc arrivés le 15 décembre 2018 en Martinique après une fabuleuse transat . Une "lettre à la poste" en mode non prioritaire  de 18 jours.

Souvent sous foc seul, nous avons pris notre temps , les alizés dans le dos. Notre fidèle pilote de secours installé toutes les nuits à 20H , a rendu les services que l'on attendait de lui.  

La vie à bord était bien rythmée par les quarts de 4 heures notre équipage:

Philippe de 4H à 8H et de 16H à 20H

Moana de 8H à 12H et de 20H à minuit

Flo ,  de Minuit à 4H et de 12H à 16H

 Philippe et Moana se disputaient la préparation du déjeuner, les ingrédients étant préparés par mes soins pendant mon quart de nuit.

J'en proftais aussi pour faire le pain et mijoter des petits plats. Les menus avaient été décidés à l'avance, les plats cuisinés  au frigo mis sous vide ou semi conserve selon.

La pêche de Moana a su rendre service la dernière semaine et agrémenter notre quotidien . Le matin au lever du soleil , rien de plus efficace qu'une ligne dans l'eau , à 50 mètres derrière le bateau , avec un leurre (si vous voulez des détails "poulpe bleu") monté sur fil d'acier. 10 secondes suffisent (je suis de Toulon tout près de  Marsèeeeeille).

La journée nous barrions chacun notre tour pendant notre quart pour économiser l'énergie de notre pilote automatique défectueux.

Tous les jours Philippe et Moana recevaient le routage meteo de notre ami Michel , programmaient les waypoints et relevaient les messages affectueux de nos enfants et amis sur notre iridium GO.

Tous les jours je reportais notre position sur la carte de l'Ocean Atlantique que mon père m'a offerte .

Nous avons fait une fabuleuse rencontre avec un rorqual tropical. C'est une petite baleine de 10 mètres avec des taches blanches au bout des  nageoires et le ventre tout blanc  qu'elle voulait bien nous montrer quand elle passait sous le  bateau . Pendant toute une journée , elle nous a suivi, tantôt à surfer dans les vagues derrière ou à côté de nous; elle était seule, ce qui nous a interpellé , elle qui avait un comportement si sociable .Vous nous croierez si vous le voulez mais elle est réapparue 7 jours plus tard, la même à nos côtés; elle nous avait suivie de loin sans doute , sur  1000 miles de notre transat.... Ce souvenir m'emeut encore quand j'y pense .

N'ayant ni encyclopédie ni internet à bord , nous nous sommes demandé si ce n'était pas un grand dauphin , mais il ne sautait pas hors de l'eau ... Un orque ?  trop petit pour un orque....une baleine ? C'est à  notre arrivée que nous avons eu le fin mot de l'histoire.

A notre arrivée en Martinique, nous avons laissé se reposer notre bateau dans l'anse Caritan à proximité du Marin .

C'est alors que nous avons gouté le silence d'une mer apaisée , la fraicheur d'un bain redécouvert la beauté de la couleur verte de la végétation sur les collines du Marin . Nous étions  aussi  très étonnés de se sentir prêts à repartir dans l'instant pour une nouvelle transat tant nous étions si bien sur l'eau, la tête dans les étoiles , notre petite communauté fonctionnant si bien . 

 

 

 

 

 

 

 

 

Souvenirs de la transat
Souvenirs de la transat
Souvenirs de la transat
Souvenirs de la transat